SON PROCÈS, SES PROJETS, DÉBATTRE AVEC JEREMSTAR EN VRAI : L’ETONNANTE INTERVIEW D’#AQABABE

Il a dévissé Jeremstar de son trône maléfique, mettant fin aux nombreuses années de haine sur lesquelles l’ex-blogueur avait bâti son règne. Aujourd’hui, il revient sur sa guerre éprouvée avec l’ancienne fouine de la télé-réalité : les jours les plus durs du « Jeremstargate », les intimidations vécues, les pressions subies, les procès intentés, mais aussi les nombreux soutiens venus de sa communauté qu’il aime appeler « la team har ». Débonnaire, humble et combattif, celui qui nous a délivré de la vermine se confie au Téléspectateur dans une interview authentique et surprenante. Loin d’être le cyber-harcleur dépeint par tous ceux qui y ont intérêt, il se rapproche plutôt du lanceur d’alertes pugnace et courageux.  Entretien exclusif avec l’étonnant Aqababe.

Capture d’écran 2019-04-12 à 23.40.59.png

Le Téléspectateur : Aqababe, tu t’es fait connaître aux yeux du grand public pour avoir renversé Jeremstar, un blogueur de télé-réalité que tout le monde pensait invincible et intouchable. J’imagine que lancer l’alerte sur Jeremstar n’a pas été une situation facile à vivre. Revenons sur la polémique : toi qui l’a vécu de l’intérieur, comment se sont déroulés les premiers jours ? As-tu reçu des menaces ? Des tentatives d’intimidations ?
Aqababe :
Pendant le Jeremstargate, il fallait énormément de preuves pour être écouté. Je passais jour et nuit à chercher des éléments les concernant. Je dormais très peu (2/3h par nuit) et je ne mangeais presque rien. J’avais reçu des menaces et des intimidations du clan adverse. Mais ce n’est pas pour autant que ça m’a freiné, bien au contraire !

Le Téléspectateur : J’imagine que les menaces devaient être très dissuasives. Qu’est ce qui t’a donné la force d’aller jusqu’au bout ?
Aqababe :
L’aide de la team har fut bénéfique. Elle m’a super bien aidé. J’adore ma communauté. C’est les meilleurs, mes p’tits piments.

Le Téléspectateur : Ils se sont effectivement beaucoup mobilisés. Parlons du traitement médiatique du « Jeremstargate ». Lorsque l’affaire éclate, très peu de médias semblent te donner la parole. Il n’y a que Marion et Anne-So (Fun Radio) qui te sollicitent pour t’expliquer. As-tu été contacté par d’autres médias à l’époque?
Aqababe : Oui, par quasiment tous les medias, y compris TPMP. (Il apporte la preuve en image). Mais lorsque Marion & Anne-So ont tenté de me piéger à coup de questions improvisées, j’ai stoppé net les interviews.

Le Téléspectateur : Parlons du « retour » de Jeremstar qui cherche à tout prix à revenir sur le devant de la scène. Dans les médias ( « Les Terriens », « Le Parisien », « France Inter », « Le Figaro », « Télé Loisirs »…), l’ex-blogueur qui adorait organiser des « pourrissages médiatiques » et des « persécutions » en ligne (selon ses propres mots), t’accuse régulièrement de « cyber-harcèlement ». Loin de lui rappeler son passé de persécuteur sur Twitter, les journalistes préfèrent au contraire accréditer sa version et la relayer dans leurs articles. Comment expliques-tu ce parti pris au bénéfice de la vermine ? Les journalistes te donnent-ils l’impression d’être des « Jeremstarlettes » ?
Aqababe :
oui, ils ont sûrement leurs intérêts à garder sous la main leur poulain aux secrets de polichinelle.

Le Téléspectateur : Depuis le début, et en dépit des preuves irréfutables que tu as apportées, Raquel Garrido continue de défendre Jeremstar. Que ressens-tu lorsque des gens comme elle continuent de t’accuser de « cyber-harcèlement » ?
Aqababe :
Ça me fait rire, surtout quand la soi-disant victime s’est enrichie sur ce filon !

Le Téléspectateur : Aujourd’hui, celui qui se dit « victime » prétend avoir perdu tous ses partenaires commerciaux ainsi que 200 000 euros à cause du « Jeremstargate ». Penses-tu que son livre « La Vérité, toute la vérité », qui vient de sortir pour renflouer les caisses de Jeremstar, se vendra bien ?
Aqababe :
Vu comment il ment dedans, oui.

Le Téléspectateur : Parlons justement de ce fameux livre. Dans son bouquin, Jeremstar revient sur le vol de ton scoop. Il se justifie et se dédouane de toute responsabilité, préférant faire endosser la faute à une mystérieuse employée qu’il renomme « Emilie ». Tu as pourtant fourni un ensemble d’éléments visuels (screens, vidéos…) qui contredisent et mettent à genoux sa version des faits. Attends-tu des excuses de sa part ?
Aqababe :
J’attends uniquement qu’il assume. Et qu’il reconnaisse que je ne suis pas un cyber-harceleur, mais un blogueur épicé qui se base sur les codes de TMZ et non ses codes !

Le Téléspectateur : Faisons le point sur ta situation judiciaire : Jeremstar répète que tous ses « cyber-agresseurs » sont mis en examen. Y a t-il des procédures toujours en cours te concernant ?
Aqababe :
Oui, je suis toujours en procédure pour homophobie et diffamation, sauf que je n’ai fait que relayer des éléments que je recevais. Et puis « Emilie » n’est que Clarisse Merigeot, la manageuse de Jeremstar.

Le Téléspectateur : Diffamation ? Mais diffamation de quoi ?!
Aqababe : Sur sa complicité.

Le Téléspectateur : Tu as pourtant apporté des éléments vidéo dans lesquels Jeremstar semble « recruter » des jeremstarlettes pour les soirées de Babybel… N’est ce pas considéré comme des preuves aux yeux de la justice ?
Aqababe :
Je n’ai pas l’impression que ça suffise. Pourtant, on entend bien sa voix dans certaines preuves !

Le Téléspectateur : Parlons de ton actualité. Aujourd’hui, tu es à la tête d’AQASCOOP, un groupe suivi par près de 100 000 internautes sur l’application Télégram. Tu y révèles des indiscrétions et des dossiers sur les people, les artistes et les célébrités. Quels sont tes projets et tes ambitions pour ce groupe ? Et surtout, quelles sont tes ambitions professionnelles pour l’avenir ?
Aqababe :
Je compte bien rester sur Télégram. Je ne suis pas censuré sur cette application qui reconnaît mon talent, contrairement à Snapchat qui agit dès que Poussin Jaune l’exige. (Aqababe a été censuré sur Snapchat suite au Jeremstargate). Sur Télégram, je suis certifié et j’ai amené ma team har avec moi.


Le Téléspectateur : N’as-tu pas envie de lancer une chaîne Youtube et faire des interviews avec ton propre style, par exemple ? Si ta team te suit, tu pourrais vivre de ton activité et attirer des partenariats… Ça ne te tente pas ?
Aqababe :
Ça arrive !

Le Téléspectateur : Aaaaaaaaaaaaaaaaahhhh !!! (*joie*)

Le Téléspectateur : Avant-dernière question. Si un média te proposait un débat en face-à-face avec Jeremstar pour régler tes comptes sans détours devant une caméra, l’accepterais-tu ?
Aqababe :
Oui

Le Téléspectateur : Ce serait particulièrement intéressant !
Aqababe :
Tout à fait (*clin d’œil*)

Le Téléspectateur : Enfin, dernière question, qui n’a rien à voir avec le Jeremstargate : tu as posté des éléments concernant Jean-Michel Maire qui a l’air de flipper à l’idée de voir ses sex-tapes sortir sur AQASCOOP. Comptes-tu les publier ou est-ce trop risqué ?
Aqababe :
Je ne compte pas les sortir. Je lui ai promis, pour sa fille.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s