SHAUNA EVENT’S : L’AUTORITÉ DE LA RÉGULATION PROFESSIONNELLE DE LA PUBLICITÉ A REÇU UNE PLAINTE !

SHAUNA EVENT’S : L’AUTORITÉ DE LA RÉGULATION PROFESSIONNELLE DE LA PUBLICITÉ A REÇU UNE PLAINTE !

SHAUNA EVENTS PLAINTE

Les partenariats sur les réseaux sociaux n’en finissent pas ! En quelques années, ce nouveau marché s’est organisé et professionnalisé. Plusieurs agences à peine créées se sont emparées du créneau et ont permis de faciliter les relations contractuelles entre les marques et les « talents » du web. Si la plupart veillent, en général, à assurer certaines garanties aux consommateurs, comme la fiabilité des marques ou la qualité des produits proposés, d’autres, mus par une obscure passion pour l’argent, ne manquent pas de créativité pour vous faire acheter leurs produits! Vous allez voir que certaines agences profitent de la carence de la loi pour développer leur business. Petite plongée dans le monde mystérieux du système des partenariats !

LE MYTHE DES « INFLUENCEURS » : OBTENEZ -15% DE RÉDUCTION AVEC LE CODE « COUILLON » 

Les marques le savent : recruter des « célébrités », c’est l’assurance de millions d’interactions et de contacts sur les réseaux sociaux : des vues, des « j’aime », des partages et des commentaires. Autant de raisons de s’engager dans la voie lactée de Shauna Event’s ! L’agence propose une centaine de candidats de télé-réalité, estampillés « influenceurs digitaux ». La promesse est claire : grâce à ces « célébrités », les marques vont enfin pouvoir grimper l’Everest des ventes et atteindre la terre promise des bénéfices ! Mais une question se pose : les candidats de télé-réalité sont-ils vraiment la garantie d’une ascension fulgurante des ventes ? Sont-ils de bons leviers d’efficacité commerciale ? Sont-ils des ambassadeurs vraiment efficaces pour les marques ? Raté !

Capture d_écran 2018-03-01 à 19.15.30

Ces gens, présentés comme des « célébrités à forte influence », notamment grâce à leurs réserves d’abonnés, n’ont en réalité aucun pouvoir de prescription ou de recommandation. Selon mes informations, le business est loin d’être juteux. La traçabilité des codes promos révèle des performances sont en dessous des attentes. Passés au peigne fin, les résultats obtenus ressembleraient davantage à une succession de trous et de points d’interrogations qu’à une fortune à plusieurs millions. Comment s’explique une telle contre-performance ? Les candidats de télé-réalité souffrent de plusieurs handicaps : d’abord, ils n’inspirent pas confiance. Les programmes TV dans lesquels ils évoluent révèlent toutes leurs manipulations, leurs bassesses et leurs vices. Les internautes savent à quel point leurs « stars » peuvent être fausses et hypocrites. Saisis par le vertige de l’argent facile, ils n’hésiteraient pas une seconde à vendre père et mère si l’opération leur était profitable ! Au déficit de confiance s’ajoute le manque de légitimité. Qui sont-ils pour recommander des produits cosmétiques, nutritionnels ou dentaires ? Sont-ils mannequins ? Nutritionnistes ? Dentistes ? Absolument pas ! Si l’on peut comprendre qu’une adolescente achète des produits recommandés par des Youtubeuses mode / beauté, comme EnjoyPhoenix ou JeNeSuisPasJolie, il est difficile de trouver la logique qui relie un candidat à Anaca 3, Natural Mojo ou Luxéol. Pourquoi le modèle, valable pour les Youtubeuses mode / beauté, ne fonctionne pas pour les candidats de télé-réalité ? La réponse est simple : en créant une relation forte avec leurs publics, basée sur l’échange, la confiance, les tutos, les conseils et la durée, les Youtubeuses sont considérées comme des références dans leur domaine. Par conséquent, lorsqu’elles recommandent des produits de beautés, elles influencent réellement le taux de vente. Hélas, rien n’est moins vrai pour les candidats de télé-réalité. Vous croyez vraiment que les gens vont acheter des produits Anaca 3 sous prétexte que Tiffany des Chti’s les a recommandé dans sa story ? Vous croyez vraiment que les gens vont acheter des actions de Bitcoin au motif que Nabilla leur a dit qu’ils pouvaient y aller les yeux fermés ? Non, si les gens veulent acheter des actions, ils vont voir leur conseiller financier. Ce n’est pas plus compliqué !

ANACA 3, LUXÉOL, BBBRYANCE, HELLO BODY… : DES MARQUES VRAIMENT FIABLES ?

Capture d_écran 2018-03-01 à 20.22.05Il n’aura échappé à personne que Shauna Event’s ne travaille pas avec L’Oréal, Mariage Frères ou Séphora, qui sont des marques réputées. L’agence collabore essentiellement avec des marques surtout distribuées sur le web. On pourrait donc se pencher sur la qualité des produits proposés : pourquoi ne sont-ils pas distribués en grande surface ? Où sont-ils fabriqués ? Sont-ils vraiment garantis sans risques ? Les thés sont-ils vraiment 100% naturels ? Sont-ils garantis sans pesticides, ni arsenic, ni mercure ? Sont-ils vraiment sûrs ? Ont-ils des certifications de qualité ? Sont-ils vraiment conformes aux normes européennes ? Un petit test de vérification en laboratoire serait le bienvenu ! Dans un prochain article, Le Téléspectateur s’intéressera aux compositions de l’ensemble des produits proposés par les candidats de télé-réalité, et à leurs véritables effets sur la santé. On va bien rigoler !

UN BUSINESS BÂTI SUR UN IMPENSÉ LÉGISLATIF :

Nous le savons : le CSA apporte une vigilance particulière à l’encadrement des pratiques publicitaires relatives à la télévision et à la radio, en particulier lorsqu’elles sont orientées vers les mineurs. Pourtant, ni l’État, ni le secteur privé n’ont entrepris l’édifice d’un institut chargé de surveiller et réguler les comportements publicitaires sur les supports numériques. C’est grâce à cet impensé total que des agences comme Shauna Event’s ont pu monter leur empire. Ce business et la manière dont il est exercé, est bâti sur une carence législative. Sans surveillance, ni régulation, ni suivi, ces entreprises peuvent continuer d’inonder les réseaux sociaux de produits dont il faudrait pourtant vérifier la qualité. Pour l’instant, le procédé est toujours le même : il s’agit d’insérer de la publicité dans le moindre espace de confiance. En photo, en story, en tuto, en vidéo, sur Instagram, Youtube, Facebook ou Snapchat : la quête de profit conduit à l’exploitation de la moindre parcelle numérique. Et peu importe que cela dégrade considérablement l’environnement digital ou la relation de confiance envers les « célébrités ». La publicité doit être partout, un point c’est tout !

LES CANDIDATS FONT-ILS DE LA PUBLICITÉ CLANDESTINE ?

Le Téléspectateur s’est posé une question : sous l’égide de Shauna Event’s, les pratiques publicitaires des candidats sont-elles vraiment légales ou s’agit-il de publicité clandestine ? Impossible de répondre à la question sans invoquer l’article 9 du décret n° 92-280 du 27 mars 1992, relatif à la publicité, au parrainage et au télé-achat. L’article est clair : « constitue une publicité clandestine la présentation verbale ou visuelle de marchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d’un producteur de marchandises ou d’un prestataire de services dans des programmes, lorsque cette présentation est faite dans un but publicitaire ».

Capture d’écran 2018-03-01 à 20.23.46.png

Alors, certes, les candidats ne font pas la promotion de Luxéol dans les émissions de télé-réalité. Toutefois, si l’on considère une Story Snapchat comme un programme à part entière, chacun pourra constater la porosité des frontières avec la publicité clandestine… Tant que le législateur n’aura pas encadré les pratiques, les agences pourront tranquillement continuer d’écouler les stocks d’Anaca 3, Natural Mojo, BBBryance, Luxéol, Hello Body, Fini, en utilisant des « influenceurs », sans jamais être inquiétées par qui que ce soit ! Au delà du statut de ce type de publicité, qui pose question, un autre problème se pose : certaines catégories de publics, notamment les adolescents, ne disposent pas de la maturité suffisante pour établir clairement la différence entre ce qui relève d’un message publicitaire et ce qui relève d’un « influenceur ». Le développement anarchique de ce mode de diffusion augmente leur exposition aux contenus susceptibles de créer la confusion. Beaucoup d’adolescents ont une forte relation d’attachement aux stars qu’ils suivent. Ils sont très attentifs à leurs recommandations et à leurs conseils. Et profiter de cette confiance sincère pour les pousser à l’achat est un procédé absolument écœurant.

SHAUNA EVENT’S VISÉ PAR UNE PLAINTE DÉPOSÉE À L’AUTORITÉ DE LA RÉGULATION PROFESSIONNELLE DE LA PUBLICITÉ :

Le Téléspectateur est en mesure de vous le confirmer : une plainte visant Shauna Event’s a été déposée auprès de l’Autorité de la Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP). Afin de protéger le public fragile que constituent les mineurs, il était impératif d’alerter cet institut sur la nécessité de veiller à l’encadrement des pratiques publicitaires digitales, qui sont la déclinaison sous une autre forme et sous d’autres supports, de la publicité traditionnelle diffusée à la télévision ou à la radio.

Capture d_écran 2018-03-01 à 19.35.13

Ces messages publicitaires, mettant en scène des personnages de télé-réalité faisant l’objet d’une exploitation commerciale distincte, contribuent à promouvoir des produits ou services utilisant l’image de ces personnages, en entretenant une véritable confusion dans l’esprit des jeunes, entre le domaine de la publicité et celui de la communication personnelle. Afin d’éviter tout risque de confusion dans l’esprit de ce public entre le contenu éditorial des personnages de télévision et le message publicitaire faisant la promotion de produits divers, ces publicités doivent être encadrées, aussi nettement que possible, sur les réseaux sociaux. La mention « #sponsorisé » ne suffit absolument pas ! Le Téléspectateur est prêt à fournir à l’ARPP un ensemble de mesures destinées à être appliquées pour encadrer les pratiques et limiter les abus. Ce business bâti sur  la confusion doit absolument être régularisé. D’autant que d’après les commentaires sur les posts publicitaires des candidats, les pratiques publicitaires de Shauna Events commencent sérieusement à agacer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s